0pale

Opale SiO2 * nH2ODioxide de Silicium Hydraté

Famille de Pierres

Couleur : toutes couleurs, en partie iridescentes

Dureté : 5,5 – 6,5

Densité : 1,98 – 2,5

Clivage : aucun

Trace : blanc

Substance amorphe à structure macrocristalline : agrégats réniformes ou botryoïdes

Cassure : conchoïdale, esquilleuse, fragile

 

 

 

 

Pierre de la transcendance lumineuse

Apporte la confiance nécessaire pour révéler ses pouvoirs et qualités cachées. Aide à trouver le beau, le positif en toutes situations.

 

 

 

 

_1080100

 

 

 

La particularité de l’Opale noble est son « iridescence », des reflets irisés rappelant l’arc en ciel, qui se modifient selon l’angle de vue. De minuscules sphérules de cristobalite, empilées en forme cubique et maintenues par un gel siliceux, forment un réseau provoquant les interférences lumineuses. Les reflets blancs, bleus, gris et noirs sont fréquents, les reflets rouges, dus à des sphères plus grosses, sont rares. L’Opale contient entre 3 et 30% d’eau et peut se déshydrater avec le temps. La déshydratation peut causer des fissures et diminuer l’iridescence. En trempant la pierre dans de l’huile, du blanc de baleine ou de l’eau, on peut faire disparaitre ces fissures temporairement. Pour retarder le vieillissement et intensifier ses jeux de couleur, on conserve l’Opale dans de la ouate humide. Cette caractéristique rend l’Opale difficile à travailler, une légère chaleur suffit à la déshydrater. Elle est sensible aux pressions et aux chocs, aux cosmétiques, au savon et autres produits de nettoyage.

Suite à l’érosion, un lessivage tertiaire des roches et des coquilles entraine la silice en solution jusqu’à la nappe. Lorsque la nappe descend après une longue période de sécheresse, l’Opale se dépose par paquets dans la roche ou à la place des coquilles.

On trouve l’Opale aussi dans des couches d’argile sableuse déposées par la mer peu profonde.

 

 

_1080115

 

 

Elle se compose de trois espèces minérales, la Cristobalite, la Tridymite et la Silice amorphe hydratée.

Compositions :

Opale composée de Cristobalite et Tridymite

Opale composée de microsphères de Silice amorphe combinées à des molécules d’eau maintenues par du gel siliceux, c’est la variété la plus connue

Opale composée de la même manière mais ici les pegmatites déposent la Silice à des températures élevées, elle se trouve dans des formations volcaniques

Certaines variétés d’Opale sont utilisées en joaillerie. On différencie les Opales d’après leur origine, leur couleur de fond ou leur nature. Les Opales appelées « nobles » ou « précieuses » ont un jeu de couleurs variées, celles appelées « communes » n’ont pas de jeux de couleur.

 

 

_1080123

 

 

 

 

Variétés d’Opale noble :

 

 

Opale blanche : Opale à fond blanc ou clair, à jeu de couleurs multicolores

Opale noire : Opale à fond gris sombre, bleu sombre, vert sombre ou gris noir. Exceptionnellement elle peut-être d’un noir profond. L’Opale noire est plus rare que l’Opale blanche.

Opale matrix : Des inclusions d’Opale forment des traînées ou des poches à l’intérieur de la roche mère.

Boulder Opale : Opale à fond souvent sombre avec des jeux de couleurs. Elle est très solide et se présente sous forme de galet dont l’Opale aurait empli l’intérieur.

Opale arlequin : Opale transparente à translucide, avec de multiples éclats colorés segmentés. Elle est considérée comme l’Opale la plus prisée.

Opale d’eau : Opale noble gris bleuté avec de rares jeux de couleurs.

Opale de feu : Opale de couleur orange. L’Opale de feu n’est pas toujours iridescente, mais le plus souvent laiteuse et trouble. Les meilleures qualités claires et transparentes sont facettées et utilisées en bijouterie. Variété très fragile.

Opale Cristal : Opale vitreuse incolore avec quelques reflets rouges.

Opale girasol : Opale transparente, quasi incolore, à reflets lumineux bleutés.

 

 

 

 

 

 

_1080122

 

 

 

 

 

 

 

Variétés d’Opale commune :

 

 

Opale agate : Agate à lit d’Opale clair à foncé

Opale xyloïde : Bois opalisé. Pseudomorphose de bois en Opale jaunâtre ou brunâtre.

Opale mielleuse : Opale translucide de couleur jaune miel.

Opale d’eau : Opale incolore, claire comme l’eau à éclat vif.

Cacholong : Opale d’un blanc laiteux opaque à translucide, à reflets nacrés de tons gris, jaunâtres ou rougeâtres.

Opale porcelaine : Opale laiteuse blanche opaque

Prasopale ou Chrysopale : Opale vert pomme.

Opale cireuse : Opale brun-jaune à éclat cireux.

Opale d’or : Opale brun-vert à jaune.

Fiorite : Opale blanche botryoïdal, concrétionnée ou sous forme de stalactite

Forchérite : Opale jaune-orangée avec inclusions de microscopiques fragments de Réalgar et d’Orpiment

Hydrophane : Opale devenue laiteuse par perte d’eau, plongée dans l’eau, apparaissent de nouveau ses couleurs et sa transparence.

Isopyre : Opale en masse vitreuse de couleur noire à rougeâtre

Mascareignite : Opale d’origine végétale et de squelette de diatomée

Menilite : Opale brune ou grise

Neslite : Opale légère et tendre en nodule blanchâtre qui flotte sur l’eau

Opale par dépôts : Opale rencontrée par dépôts de fumeroles ou de geyser

Quincite : Opale rose qui a été longtemps prise pour une variété de Magnésite

 

_1080114

 

 

 

 

Gisements

Jusqu’à la fin du 19ème siècle, les meilleures qualités d’Opale provenaient de Slovaquie. Après furent découverts les gisements australiens. D’autres gisements se trouvent au Brésil, Canada, Éthiopie, Indonésie, Hongrie, Nevada, Idaho, Guatemala, Honduras, Indonésie, Japon, Mexique, Russie.