Labradorite

Labradorite Na[AlSi3O8]Ca[Al2Si2O8] Silicoaluminate Calcosodique

Famille de Feldspaths

Couleur : gris foncé à noir grisâtre avec irisations, également incolore, brunâtre

Dureté : 6 – 6.5

Densité : 2.65 – 2.75

Clivage : parfait

Trace : blanc

Cristaux tricliniques : tabulaires, prismatiques

Cassure : inégale, esquilleuse

 _1080078

Pierre des thérapeutes et d’ambiance

Le Sodium équilibre le système nerveux, le Calcium consolide la structure, l’Aluminium et Silicium stimulent la pensée. L’ensemble favorise les bonnes dispositions pour s’occuper des autres. Ses reflets naturels apaisent l’esprit et procurent un bien-être tranquille.

La Labradorite a été découverte an Labrador, la presqu’île canadienne, vers 1780.

Elle fait partie des plagioclases et montre un jeu de couleurs à l’éclat métallique particulier qui fait rêver et qui invoque la douceur, l’harmonie et la profondeur.

Le bleu et le vert sont dominants mais les plus appréciés sont les pierres qui laissent apparaître l’ensemble du spectre. Leur éclat est vitreux et les pierres sont fragiles.

Les plagioclases comprennent plusieurs pierres dont les teneurs en Sodium et en Calcium varient proportionnellement.

Tableau des plagioclases selon leur proportion Sodium Na et Calcium Ca

Nom

% Na [AlSi3O8]

% Ca [Al2Si2O8]

Albite

100 – 90

00 – 10

Oligoclase

90 – 70

10 – 30

Andesine

70 – 50

30 – 50

Labradorite

50 – 30

50 – 70

Bytownite

30 – 10

70 – 90

Anorthite

10 – 00

90 – 100

Il y a souvent confusion entre les différentes sortes de plagioclases et celles de l’orthose où le Sodium est remplacé par le Potassium – KalSi3O8 – ce qui n’altère pas les reflets appréciés de ces pierres. La Pierre de lune fait partie de la famille des Orthoses.

On utilise la Labradorite pour les bijoux et elle est sculptée en objets d’art. Les spécimens incolores ou brun-jaune sont souvent facettés.

 _1080056

 

Spectrolite

Dénomination commerciale pour la Labradorite de Finlande montrant spécialement bien les couleurs du spectre. Elle s’obtient par exsolution – (réaction de précipitation lors d’un refroidissement – d’un feldspath potassique hors d’un feldspath calcosodique selon une texture lamellaire, ou l’envers.) Ces lamelles avec des indices de réfraction différents donnent ce jeux de couleurs spéciales.

 _1080083

Gisements

Canada, Labrador et Terre-Neuve, Australie, États-Unis, Madagascar, Mexique et Russie.